Actualités

Thomas Gaudry, Manager commercial – Pôle événementiel

il y a 1 semaine

Bonjour, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Thomas Gaudry, j’ai 29 ans, je suis le manager du Pôle événementiel de Next One. En juillet 2019, cela fera dix ans que je travaille chez Next One. J’ai commencé en alternance, j’ai d’ailleurs fait des pieds et des mains pour être pris, car ils ne prenaient pas d’alternants. J’ai réussi à convaincre Guillaume et Stéfane de me laisser ma chance, ce qu’ils ont accepté. J’ai alors réalisé et dépassé les objectifs fixés et, ensuite, j’ai été embauché en CDI. J’ai travaillé pendant 4 ans en tant que commercial puis on m’a proposé de gérer une équipe.

Que fais-tu chez Next One ?

Je m’occupe de la coordination de mon équipe, du relai entre les commerciaux et les graphistes, je briefe les personnes qui sont sur le terrain à Paris ou à Lyon. J’ai également conservé ma partie commerciale, donc je continue de gérer mon portefeuille clients. Pour les parcs des expositions, notre but est de mettre en avant lors des salons un ou plusieurs exposants afin de communiquer sur son stand et drainer les visiteurs vers celui-ci. Pour les stades, c’est différent, il y a des événements sportifs, culturels ou musicaux, donc on ne vend pas de la même façon : là, notre support fonctionne plutôt comme une pub à la télévision ou à la radio, le but est de faire du drive-to-store en renvoyant vers le site marchand ou vers la boutique physique.

Thomas Gaudry

Pourquoi Next One ?

Un jour où je rentrais de nombreux entretiens, en plein été, Adrien, mon voisin (et également manager chez Next One), m’a demandé ce que je faisais sous 40 degrés en costume. Je lui ai alors répondu que je chercherais une alternance. Il m’a raconté qu’il finissait son alternance dans une entreprise de pub un brin décalée : Next One. Il a fait passer mon CV, j’ai eu des entretiens, une semaine d’essai puis j’ai réalisé mes deux ans d’alternance. Aujourd’hui, quand je fais le topo, il y a beaucoup de points positifs : Next One m’a fait confiance, j’ai été promu en interne et je prends toujours autant de plaisir à vendre des panneaux d’affichage dans les toilettes. J’ai pris des claques énormes en allant dans les salons et en voyant l’attitude des gens devant nos panneaux, les voir se laver les mains pendant 1min30 parce qu’ils sont en train de tout lire sur l’affiche. A ce moment-là je me suis dit « ça fonctionne vraiment, c’est un truc de fou » et aujourd’hui j’aime convaincre les gens en leur disant « aujourd'hui, je suis sûr d'une chose, c'est que peu importe le salon, le stand le plus visité sera toujours les toilettes ! »

Les toilettes et toi ?

Chez Next One, on profite du wait marketing pour toucher le public à un moment donné où, au lieu de regarder quatre fois les joints de la faïence pour savoir s’ils sont bien faits, on passe un vrai message en lien avec les salons sur lesquels ils se trouvent.
Je me rends compte aujourd’hui que, quand je ne suis pas dans des toilettes où il y a des panneaux, je vais sortir mon portable ou m’occuper parce que c’est un moment où on est au calme et où l’on peut être captif parce qu’il n’y a aucune nuisance visuelle ou sonore. C’est là où est toute la force de notre affichage : aujourd’hui le seul moyen de ne pas voir nos panneaux c’est de tourner la tête mais à ce moment-là c’est bête, on pisse sur le voisin. Alors autant en profiter et regarder une pub intéressante.


Abonnez-vous à la page Linkedin de Next One France

Retour